De la mission partagée à la famille mennaisienne


C’est une lente et profonde évolution qui a fait qu’aujourd’hui on parle moins de mission partagée que de famille mennaisienne.

Jean Marie de la Mennais (1780 – 1860), au sortir de la Révolution française, a fondé les Frères de l’Instruction Chrétienne de Ploërmel pour pourvoir à l’éducation des enfants des campagnes et plus particulièrement des enfants des familles les plus pauvres. Cette œuvre qui s’est traduite au départ par l’envoi de frères pauvres mais extrêmement enthousiastes dans les campagnes bretonnes, continue aujourd’hui son chemin, en France (Bretagne, Lourdes, Pays Basque) et dans le monde entier (Espagne, Italie, Canada, Tahiti, Haïti, plusieurs pays d’Afrique, etc.).

Le charisme reçu par Jean-Marie est aujourd’hui bien vivant et partagé par frères et laïcs ensemble. L’expression « mission partagée » a été mentionnée pour la première fois au chapitre général de 1982. Depuis cette réalité n’a cessé d’être présente aux différentes assemblées, jusqu’à la participation de laïcs aux deux derniers chapitres généraux. On parle aujourd’hui de famille mennaisienne tant l’héritage du charisme mennaisien est bien le fait des frères et des laïcs mennaisiens ensemble, et ceci dans le monde entier.

Concrètement cette mission partagée se traduit par différentes modalités d’engagement des laïcs dans la famille mennaisienne : collaboration dans le cadre du projet éducatif mennaisien, participation où l’on développe le lien entre mission éducative et spiritualité, appartenance qui est une démarche vocationnelle et conduit à l’engagement comme Laïc Associé Mennaisien.

Au fil des années sont nées des fraternités mennaisiennes, petits groupes de personnes touchées par la spiritualité mennaisienne et qui veulent, frères et laïcs ensemble, approfondir cette spiritualité, prier ensemble, vivre des temps forts.

Un groupe de laïcs associés s’est constitué depuis quelques années. Chacun s’engage annuellement dans le cadre d’une charte rédigée en commun.

D’autres réalités existent dans la famille : une association chargée d’organiser et animer des séjours de vacances, un groupe de jeunes « Foi et Prière », une ONG etc …

L’ensemble sera très bientôt coordonné par un conseil de famille en cours de constitution.

Chacun aujourd’hui s’efforce de vivre son engagement dans l’ »éducation, chemin d’évangélisation », thème du dernier chapitre.

 

Pour en savoir plus :

http://www.lamennais.org (site en français de la maison généralice à Rome)

http://www.mennaisien.org (site du réseau mennaisien français)

Familles Spirituelles 2013