Décês du Pêre Michel DORTEL-CLAUDOT s.j.

Le mercredi 30 mai, une messe a été célébrée en action de grâce pour la vie du pêre Dortel Claudot. Etaient présentes de nombreuses congrégations religieuses. Une belle assemblée. Vous trouverez en piêce jointe l’hommage qui lui a été rendu au début de la célébration par le pêre Jacques Gebel, sj.


Nous vous annonçons le décês du Pêre Michel DORTEL-CLAUDOT s.j.
décédé à Lyon, le 1er mai 2018.

La CORREF tient à exprimer sa profonde tristesse, à la mesure même de la grande reconnaissance des instituts religieux envers le P. Dortel-Claudot. Avec un dévouement inlassable, appuyé sur une expertise canonique et ecclésiologique, théologique aussi, il les a accompagnés dans l’œuvre d’aggiornamento lancée par le Concile Vatican II. Il n’a jamais ménagé sa peine pour se faire disponible aux Supérieur.es majeur.es, n’hésitant pas non plus à se rendre sur place pour accompagner les Chapitres. Il a aussi aidé à l’éclosion de formes nouvelles de vie consacrée, appuyé des associations de fidêles du Renouveau charismatique pour réguler des formes de vie commune adaptées.
De ses expériences sans nombre, de son discernement tout ignatien aussi, il a fait profiter le Comité canonique français des religieux puis celui de la CORREF aux séances duquel il a réguliêrement participé tant que ses forces l’y ont autorisé.

Sa proximité des réalités lui a permis de former des générations d’étudiants au droit de la vie consacrée certes, mais aussi au droit du mariage (il a longtemps siégé dans les Officialités) et à celui de la réconciliation. Au Centre Sêvres, à Lyon ou à la Grégorienne notamment. Son humour, illustré par de nombreux exemples pas si imaginaires que cela, faisait le bonheur des étudiants et de ses collêgues.

Bon et loyal serviteur entre maintenant dans la Joie de ton Maître !

P. Achille Mestre
Secrétaire général adjoint de la CORREF

Le pêre Michel Dortel-Claudot est né à Vandoeuvre (Meurthe et Moselle), le 23 octobre 1927. Il entré dans la Compagnie le 26 octobre 1949, et a été ordonné prêtre le 7 septembre 1959.
Michel Dortel-Claudot est décédé à l’hôpital de Fourviêre, où il était hospitalisé depuis quelques jours. Canoniste reconnu et apprécié, il a notamment aidé, par ses conseils et ses jugements avisés, un nombre important de congrégations, masculines et féminines, dans toutes les évolutions qu’a connues la vie religieuse depuis le Concile jusqu’à aujourd’hui.