Découvrir les Frêres des écoles chrétiennes


Frêre avec les jeunes du matin jusqu’au soir

Depuis qu’ils ont pris le nom de Frêres, en 1684, les disciples de Saint Jean-Baptiste de La Salle vivent l’Évangile à la maniêre du Fondateur. Une vocation atypique, qui s’est déployée dans le monde entier, au service des jeunes.

Aider les jeunes à grandir en connaissance, en sagesse, en humanité et en fils de Dieu, telle est l’attitude qui procêde de la spiritualité lasallienne. Son originalité tient en trois points : la vie en communauté, l’esprit de foi et l’esprit de zêle. Elle mérite d’être particuliêrement valorisée tout au long de cette année placée sous le signe de la vie consacrée !

Faire communauté et faire équipe
En 2014, la communauté joue un grand rôle pour le Frêre. Elle est importante. C’est là qu’il vit sa vie religieuse et c’est là aussi qu’il partage avec ses Frêres, sa vie spirituelle, sa vie professionnelle. En un mot, qu’il grandit comme homme et comme fils de Dieu. Cette communauté de Frêres s’ouvre aujourd’hui de plus en plus aux laïcs, qui partagent la mission éducative. « Ensemble et par association », Frêres et laïcs veulent vivre l’esprit de Jean-Baptiste de La Salle. La Fraternité Éducative La Salle concrétise ce désir par des temps de rencontre, de partage, de priêre, de convivialité et par l’accueil tout simplement.

L’esprit de foi
« Ne rien envisager que par les yeux de la foi » (Rêgle des Frêres n°5). Le Frêre est un religieux. Il est appelé à vivre l’Évangile, le méditer, le prier. Chaque matin par l’oraison, priêre silencieuse faite en communauté, les Frêres se tiennent devant le Seigneur, pour se nourrir de sa Parole. Ils lui présentent les élêves, les collêgues, et les intentions qui leur sont confiées. Cette priêre comme les temps d’offices nous font vivre.

L’esprit de zêle
Il peut se traduire aujourd’hui par : « que notre travail soit bien fait ». Les Frêres s’efforcent d’être performants, bien formés. Comme au temps du Fondateur, ils partagent avec les laïcs sur leurs pratiques, les innovations ou évolutions à mettre en œuvre. C’est ainsi que sont nés « les camions écoles » pour les gens du voyage, les écoles de la deuxiême chance, des centres de réinsertion, etc. Les Frêres se soucient de leur formation, pour qu’elle soit la mieux adaptée aux jeunes qu’ils rencontrent.

Ouverture de l’année de la vie consacrée
Aujourd’hui : le Pape ouvre l’année de la vie consacrée. Comme religieux, il est bon de dire que ce choix de vie a du sens, qu’il a sa raison d’être et qu’il rend heureux ceux qui le vivent. Savoir, comme le dit le pape François, mettre cet engagement à l’honneur. C’est avec les jeunes du « matin jusqu’au soir », pour reprendre les mots de Jean-Baptiste de La Salle, que je suis tel un grand frêre qui, dans la foi, les guide, les écoute, les enseigne, les éduque dans ce monde où ils sont parfois désorientés, déstructurés.

Notre vocation de Frêres des Écoles Chrétiennes et la spiritualité lasallienne, plus que jamais, ont leurs raisons d’être. Frêres et laïcs continuons à vivre, ensemble et par association, le service éducatif et l’évangélisation du jeune. Il est important que tous puissent trouver des éducateurs, hommes et femmes, ouverts, à l’écoute et attentifs à chacun. Les Frêres et les lasalliens ont donc un bel avenir devant eux.

Article publié dans La Salleliens International Décembre 2014
Frêre Jacques-Vincent le Dréau