Définition canonique des différentes formes de vie consacrée

La vie consacrée est « une forme de vie stable par laquelle des fidèles, suivant le Christ de plus près sous l’action de l’Esprit-Saint, se donnent totalement à Dieu aimé par-dessus tout, pour que, dédiés à un titre nouveau et particulier pour l’honneur de Dieu, pour la construction de l’Eglise et le salut du monde, ils parviennent à la perfection de la charité dans le service du Royaume de Dieu et, devenus signe lumineux dans l’Eglise, ils annoncent déjà la gloire céleste. » (can. 573 §1)


Elle est assumée librement par des fidèles « qui, par des vœux ou d’autres liens sacrés selon les lois propres des instituts, font profession des conseils évangéliques de chasteté, de pauvreté et d’obéissance. » (can. 573 §2)

On distingue quatre formes de vie consacrée, selon le Droit canon :
> Les instituts religieux
> Les instituts séculiers
> Les vierges consacrées
> Les ermites.