Des échos du Synode 2018, par Sr Nathalie Becquart

Intervention sur la partie III de l’Instrumentum Laboris, Rome 18 octobre 2018


Très Saint Père, pères synodaux et autres participants, chers frères et sœurs en Christ,

1. Je voudrai d’abord vous exprimer toute ma gratitude pour ce magnifique cadeau du synode. Je rends profondément grâce pour ce souffle qui traverse notre assemblée, souffle de l’Esprit, souffle du Concile Vatican II, souffle des jeunes qui renouvelle l’Eglise quand elle les met au centre. Oui, la synodalité est vraiment la clé de l’évangélisation des jeunes aujourd’hui.

2. Je souhaiterai ici aborder l’enjeu du travail en équipe pour la mission auprès des jeunes en lien avec les paragraphes 198-199 de l’Instrumentum Laboris à propos de la communion comme style missionnaire. En effet, le travail en équipe diversifiée m’apparait comme un défi majeur pour rejoindre et accompagner les jeunes pluriels de notre monde pluriel.

3. Nous en sommes souvent témoins, les jeunes aiment le travail en équipe, ils valorisent la diversité. Pour avancer ils ont besoin de rencontrer sur leur chemin différentes figures de référence, des jeunes et des ainés, des hommes et des femmes, des prêtres, des laïcs et des consacrés. Ils demandent que leurs accompagnateurs reflètent la diversité de l’Eglise.

4. Nous l’avons redit avec force en travaillant sur la partie II, l’accompagnement doit combiner la dimension personnelle et la dimension communautaire. Il est d’ailleurs frappant de voir combien les jeunes préfèrent souvent donner à voir ce visage pluriel et communautaire.

5. Lors du séminaire international d’études sur la situation des jeunes pour préparer synode en septembre 2017, une image m’a particulièrement marquée. Dans les groupes où les experts ainés étaient majoritaires, comme ici, un rapporteur seul présentait la synthèse. Dans un des groupes où les jeunes étaient très nombreux, ils sont spontanément venus tous ensemble présenter leur synthèse, chacun prenant brièvement la parole à tour de rôle.
Au pré-synode beaucoup sont venus remercier d’avoir vu une femme avec deux prêtres servir la coordination générale, car ils sont plus à l’aise avec un style d’animation collégial qui donne aussi sa place aux femmes.

6. Oui, nous le savons, c’est la communion qui est missionnaire. Et dans mon expérience pastorale en France, j’ai vu que la fécondité des propositions envers les jeunes vient généralement de la qualité des relations de communion qui se vivent en équipe d’animation.

7. Pour sortir du cléricalisme, comme cette étape de la vie de l’Eglise nous le demande, un pasteur, un éducateur, ne devrait jamais être seul en mission auprès des jeunes dans la durée. J’invite donc à insister sur la nécessité du travail en équipe diversifiée.

> Osons donner pleinement des responsabilités aux jeunes, les associer à la mission à tous les niveaux en développant la coresponsabilité avec de jeunes leaders.

> Osons chercher et trouver les chemins d’un vrai partenariat homme/femme dans la mission car les jeunes d’aujourd’hui qui ont grandi en contexte de mixité ne peuvent plus comprendre un visage d’église monolithique.

> Osons expérimenter la joie de la collaboration en équipe dans la diversité des vocations, laïcs mariés et célibataires, prêtres et consacrés. Cela suppose d’apprendre à se connaître, de dépasser peurs et préjugés qui peuvent exister, et surtout de se former réellement au travail en équipe, à l’animation d’équipe et aux processus participatifs.

8. On ne peut discerner seul, il est toujours plus riche de croiser les regards sur une même situation, la diversité est source de créativité. Les disciples étaient envoyés en mission deux par deux. Pour avancer au large toutes voiles dehors et relever les défis missionnaires, nous avons tous besoin d’un bon équipage. Je rêve que ce synode puisse poser une claire priorité pour les jeunes et, pour cela, mettre l’accent sur le travail en équipe à tous les niveaux, local, diocésain, national et international.

9. Ma proposition concrète est donc d’inscrire et développer la formation pratique au travail en équipe pour les aumôniers, animateurs et accompagnateurs de jeunes.


Sr Nathalie Becquart, xavière, auditrice
Ex-directrice du Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations
à la Conférence des Evêques de France