Diaconia 2013 et la vie religieuse à Créteil


Diaconia : quelle pertinence pour la vie religieuse ? 

La vie religieuse dans un diocèse articule son propre projet avec le projet pastoral du diocèse qui l’accueille.

Diaconia 2013, est une nouvelle porte d’entrée pour la vie religieuse Si Diaconia signifie : servir la fraternité, mettre le souci du plus fragile au cœur de la vie de nos communautés. N’est-ce pas l’engagement pris par chacune et chacun des religieux le jour de leur Profession ?

Diaconia est donc une conséquence de notre vie à la suite du Christ : « La foi sans les œuvres est vaine. »

Cependant, nous sommes disposés à vivre notre mission dans un esprit renouvelé. Car la vie rend parfois habituelles ou normales les rencontres que nous faisons au cours d’une journée.

Diaconia nous invite à revenir à la source, et nous provoque à retourner à la Parole de Dieu, à aller à la rencontre des autres comme Jésus l’a fait.

Sur le diocèse de Créteil, nous y sommes retournées ensemble, en communauté. Le choix s’est porté sur l’Evangile de la Visitation.

Marie part en hâte rencontrer sa cousine pour partager un bonheur : celui de l’annonce d’une naissance.

Marie quitte ses occupations pour venir en aide à Elisabeth.
Quand ces deux femmes se rencontrent, il se passe quelque chose : elles découvrent la richesse qu’elles portent en elles : la VIE, celle que l’on appelle, Jean-Baptiste et Jésus.

Elles portent ce bonheur pour elles-mêmes et pour l’humanité.

Notre démarche sera celle de Marie, avec cette question : qu’est-ce qui se passe quand je rencontre l’autre ?

Lors de la fête de la vie consacrée, le 2 février 2012, nous avons partagé dans la prière la richesse des témoignages recueillis au cours des rencontres que nous faisons mais aussi de celles dont nous sommes témoins.

Comme ceux-ci :

 « C’est en rencontrant les personnes en difficulté que j’apprends le sens de la compassion, de l’oubli de soi, pour prendre soin d’un autre encore plus démuni »

 « L’autre parce qu’il est différent, est pour moi un constant appel à espérer ce qu’on peut faire ensemble en osant nous rencontrer »

 « Une femme qui a déjà beaucoup de travail et de responsabilité trouve encore du temps pour accompagner sa voisine faire ses courses. Sa disponibilité, son accueil m’émerveille et m’interroge. Elle ne se pose pas de questions, elle part vers celle qui a besoin, en hâte »

Diaconia emploie les mots de merveilles et fragilités. Nous, nous avons construit le « Livre de la Rencontre ».

Une seconde étape a été celle de la journée diocésaine des religieuses et religieux le 17 mars 2012.

Faire l’expérience de vivre la rencontre entre nous de vivre la fraternité entre nous !

Entendre aussi à nouveau, par deux témoignages, que regarder comme Jésus regarde, transforme mon regard sur celui que je rencontre et me fait découvrir une multitude d’initiatives qui créent du lien et sont porteuses d’espérance.

 

La troisième étape est celle de faire circuler ce Livre de la Rencontre. Si la rencontre de l’autre est expérience de la rencontre de Dieu, comment ne pas communiquer cette découverte ?

 

« La fraternité est révélation de la présence de Dieu au cœur de l’humanité… blessée ou bien portante !

Le 3 octobre prochain le Livre de la Rencontre arrivera à Fontenay à l’occasion de la fête de St François. Cette messe présidée par notre évêque le Père Michel SANTIER, rassemblera religieux et chrétiens du secteur.

Puis 15 jours après il partira fêter la St Paul de la Croix chez les Passionnistes à Champigny.

Ainsi, tous les 15 jours, le Livre de la Rencontre changera de lieu et provoquera à la rencontre jusqu’en juin 2013.

Le 14 octobre nous nous joignons au rassemblement diocésain « Va, Viens, Suis-moi » en Eglise au cœur du monde »

Une église au cœur du monde pour servir les hommes.

Diaconia 2013