Diaconia 2013 : place à la parole des pauvres


Créé dès le départ de la démarche "Diaconia 2013-Servons la Fraternité", le groupe « Place et Parole des Pauvres » concrétise la façon d’y associer directement les plus fragiles. Reportage.

Séquence prospective, le 25 février dernier dans les locaux de la Conférence des évêques de France. Les membres du groupe « Place et Parole des Pauvres » commencent à réfléchir au message qu’ils aimeraient transmettre à l’Église, comme à la société, lors du rassemblement Diaconia des 9-11 mai 2013 à Lourdes.

Cinq minutes de silence/recueillement pour écrire un ou deux mots forts et le tour de table s’organise dans une liberté de parole et une écoute respectueuse qui ont été la marque de ces échanges depuis novembre 2010.

« Moi j’ai pris le mot bonheur pour faire partager ma joie de ce que j’ai pu échanger, de ce que j’ai reçu », déclare Alain. Laurence, qui a opté pour le mot « regard » explique que « dans la société et même dans l’Église, on oublie de se regarder, or chacun mérite un regard. De même la parole doit aussi être donnée à ceux qui n’ont rien. Je suis sûre que le Christ a pris le temps d’écouter chacun ». Elle tient, elle aussi, à redire : « J’ai reçu tellement de tout ce que j’ai vécu ici ». Daniel, lui, a préféré le mot "partage". Il l’entend au sens de « donner et recevoir, donner d’une telle manière que l’autre ne se sente pas humilié » et il pose cette question à propos des vocations : « Est-ce que Dieu appelle aussi les pauvres à servir l’Église ? » « Cette Église où on se respecte, où on se mélange, elle est possible », affirme sœur Suzanne. « Tout seul on est rien, déjà le fait d’être ensemble, ça nous fait avancer », commente Marcelle. « Ensemble on peut chasser la peur. Si on est des chrétiens responsables, on pousse la société », ajoute Dominique.

(...)

Lire la suite sur le site de la Conférence des Evêques de France

Diaconia 2013