Écho de la canonisation de Charles de Foucauld

Les Petites soeurs du Sacré Cœur de Charles de Foucauld ont participé le 15 mai dernier à la messe de canonisation de Charles de Foucauld à Rome. Elles reviennent sur cet événement présidé par le pape François.



Saint Charles de Foucauld...

Assister en direct à ce temps fort de la canonisation de Charles de Foucauld et de 9 autres saints avec lui fut pour moi l’occasion d’une grande action de grâce pour l’œuvre de Dieu dans la vie de ces hommes et femmes, et pour tous les fruits que l’on peut aujourd’hui recueillir de leur rayonnement mystérieux, et tout particulièrement de celui de Charles de Foucauld.


Comment en effet, cet homme qui a vécu seul au fin fond du désert algérien, sans œuvre particulière, sans faire de conversions, sans disciples peut-il avoir un rayonnement aussi grand, inspirer la vie de tant d’hommes et de femmes si différents de par le monde ? Nous touchons là au mystère… « je veux habituer tous les habitants à me regarder comme leur frère, le frère universel » écrivait-il à sa cousine … La foule qui rassemblait pour l’événement sous le soleil de Rome des personnes appartenant à des « mondes » si divers et parfois que tout oppose, était pour moi un témoignage vivant que cette universalité qu’il désirait tant était belle et bien devenue réalité plus de cent ans après sa mort … « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas il reste seul, mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruits  » (Jn 12,24)… Au cœur de cette foule, je me sentais émue de représenter quelque chose de ce « fruit » de sa vie donnée et fière d’appartenir à cette famille spirituelle qui s’efforce d’avancer dans son sillage en incarnant son charisme d’une vie ordinaire enracinée en Dieu et mêlée aux hommes.

Entendre en direct la voix du pape François m’a beaucoup touchée, sans tout comprendre du latin ou de l’italien, c’était comme se laisser porter par une voix familière, bienveillante et bienfaisante qui établissait une communion toute particulière avec lui, entre tous ceux qui écoutaient cette même voix sur la place St Pierre et bien au-delà de par le monde. Son homélie, magnifique hymne à l’amour, laissait transparaître l’itinéraire de Charles de Foucauld lui l’Aventurier de l’Amour de Dieu et dont on a dit de lui qu’il a fait de la religion un amour. « Amour de Dieu, amour des hommes, c’est ma vie, ça sera toute ma vie je l’espère ». Saint Charles de Foucauld prie pour nous afin que nous puissions comme toi « nous laisser transfigurer par la puissance de l’Amour de Dieu ».
Sr Elodie, Petite sœur du Sacré Cœur.