Erection d’instituts religieux : les diocêses devront consulter Rome

(RV) Le Vatican renforce son contrôle sur la création d’instituts religieux. En effet, les évêques diocésains souhaitant ériger un nouvel institut religieux, devront consulter au préalable le Saint-Siêge, sous peine de nullité. C’est ce qu’affirme ce vendredi 20 mai 2016 un rescrit d’audience du Secrétaire d’Etat du Saint-Siêge qui entrera en vigueur le 1er juin 2016, lors de sa publication dans l’Osservatore romano.


Un plus grand discernement
« Consciente que tout nouvel institut de vie consacré, même s’il voit le jour et se développe au sein d’une Eglise particuliêre, est un don fait à l’Eglise toute entiêre », la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique estime aujourd’hui « nécessaire d’éviter que ne soient érigés au niveau diocésain de nouveaux instituts sans le discernement suffisant » ; un discernement qui assurerait de l’originalité de leur charisme, qui définirait leurs traits spécifiques qui seraient consacrés grâce à la profession des conseils évangéliques, et qui évaluerait leurs réelles possibilités de développement.

Avis préalable
Pour cette raison, la Congrégation juge opportun de « mieux déterminer la nécessité de demander son avis au Saint-Siêge avant de procéder à l’érection d’un nouvel institut diocésain ». Cette nécessité apparait dans le canon 579 du Code de droit canonique : « les évêques diocésains, chacun sur son territoire, peuvent ériger des instituts de vie consacrée par décret formel, pourvu que le Siêge Apostolique ait été consulté. »

Suivant, l’avis du Conseil pontifical pour les Textes législatifs, le Pape François a ainsi décidé le 4 avril 2016 de rendre nécessaire ad validitatem une consultation préalable du Saint-Siêge avant l’érection d’un nouvel institut diocésain, sous peine de nullité du décret d’érection de l’institut concerné.

Source : Radio Vatican