La Conférence unique, c’est quoi ?


Les 19,20 et 21 novembre 2008 à Lourdes, la Conférence Française des Supérieures Majeures (CSM) - représentant les instituts religieux féminins - et la Conférence des Supérieurs Majeurs de France (CSMF) - représentant les instituts religieux masculins - ont décidé de constituer ensemble un structure unique : la CORREF, Conférence des Religieux et Religieuses de France.

Dans une intervention auprès des membres de la CSMF, le père Luc Crépy, ancien président, s’exprimait ainsi en février 2008 :

" Sans doute un des événements qui fera date dans la vie de l’Eglise en France en 2008 sera la création de la conférence unique des religieux et religieuses de France en novembre prochain.
C’est dans le paysage catholique français une nouveauté qui marquera l’histoire des congrégations françaises – histoire riche et mouvementée de bien des manières dans l’histoire de notre pays - mais aussi l’aboutissement d’un riche travail de collaboration et d’entraide réciproque, depuis des décennies, entre congrégations féminines et congrégations masculines..."

Une conviction forte

La conférence unique des religieux-religieuses s’ouvre sous le signe de la nouveauté. C’est une fondation nouvelle avec de nouveaux objectifs qui manifeste la présence de la vie religieuse dans l’Eglise et dans le monde. Cette nouvelle structure doit mettre en jeu une réelle synergie pour une meilleure place de la vie religieuse dans l’Eglise et pour un meilleur service des congrégations.

Il ne s’agit donc pas de fusionner les structures existantes mais d’inventer une nouvelle manière d’être et de travailler au service de la vie religieuse. Il est bon que des projets communs unissent nos efforts plutôt qu’une simple démarche institutionnelle ou administrative. Il y a un enjeu pour toute la vie religieuse et sa visibilité dans une telle fondation.

Et l’aventure continue....

Du 22 au 26 novembre 2010, les responsables de congrégations, d’instituts et d’abbayes massivement présents à l’assemblée générale ont relu ce qui s’est vécu à la CORREF. Ils ont mesuré le chemin parcouru, les nombreuses sessions qui ont favorisé la vie et le dialogue, ils ont évoqué les heureuses initiatives qui rendent bien présente la vie religieuse dans cette société en crise...et ils sont repartis, forts de cette rencontre et forts de leur foi en l’Esprit qui les anime !