La Fraternité Desfontaines


Nous sommes un groupe de laïcs associés à la congrégation de Sainte Clotilde. Baptisés, nous voulons vivre notre foi sur les chemins de Mère Desfontaines, fondatrice de la congrégation.

Ces chemins sont ceux de la découverte du Christ dans l’autre, ceux de l’éducation, du service, de l’accompagnement, telle une mère de famille dans la simplicité et la chaleur des rencontres.

Avec la congrégation, nous nous engageons aussi à prier pour l’unité des chrétiens.

Depuis 1999, nous nous réunissons deux fois par an à Paris. Il existe des groupes locaux qui se réunissent à leur propre rythme. Ces réunions sont ouvertes aux sœurs de Sainte Clotilde.

Notre dernier week-end s’est déroulé les 6 et 7 avril 2013. Le thème retenu était : « Le service du frère », comment l’envisageons-nous, le vivons-nous ou pas ? Le déroulement de nos rencontres est toujours le même. D’abord un temps de prière puis une matinée de partage où chacun exprime au groupe ce qu’il veut à partir d’exemples pris dans sa vie et répondant aux questions posées. Ces échanges sont de vrais témoignages fraternels avec leurs joies mais aussi leurs difficultés. Puis il y a un temps de reprise dans la prière. Vient ensuite le temps du déjeuner qui est aussi un moment important de notre rencontre. Cette fois-ci c’était un délicieux tagine préparé par l’une d’entre nous. Nous avons aussi fêté un anniversaire. C’est aussi le temps des nouvelles personnelles échangées dans la bonne ambiance des repas familiaux. La première partie de l’après-midi est ensuite consacrée à un exposé préparé par un laïc ou une sœur. Ce fût pour l’occasion un exposé préparé par une laïque sur le service dans la Bible et plus particulièrement « De la servitude à la fraternité » d’après un texte de Jean-Marie Carrière.

Puis vient un temps personnel de prière à partir des textes reçus et de l’exposé.

Après un gouter nous avons visionné un très beau film « Terra ferma » suivi d’un temps d’échange. En lien avec notre thème « Le service du frère », il pose la question de l’accueil ou du non accueil des migrants clandestins qui fuient leur pays et débarquent sur une île proche de la Sicile.

Le lendemain matin, nous nous sommes retrouvés pour un temps de relecture de la journée du samedi et de prière spontanée avant un temps de réflexion sur la vie de la Fraternité. Notre week-end s’est terminé, comme toujours, par la messe en paroisse. Le bureau de la Fraternité (quatre personnes élues pour trois ans) s’est réuni l’après-midi.

Les témoignages entendus et partagés ont été nombreux et variés montrant combien notre vie ne peut avoir de sens sans les autres, avec leurs différences. Nous avons aussi réalisé que le service du frère était avant tout aider l’autre à tenir debout en étant pleinement conscient qu’il nous apportait autant qu’il recevait. Cette réciprocité est indispensable pour que le frère devienne vraiment un frère avec ses différences qui honore la fraternité, une vraie promesse d’avenir.

Thierry Lexis

Familles Spirituelles 2013