Lancement de l’année ignatienne

Nous célébrons un événement très étrange : la blessure de leur fondateur Ignace de Loyola lors d’une bataille à Pampelune en 1521. Cet événement a changé le cours de sa vie ; il a conduit à la fondation de la Compagnie de Jésus qui, à son tour, a provoqué des changements dramatiques dans l’Église et dans l’histoire du catholicisme.


Le 20 mai 1521, le soldat basque Ignace de Loyola défend la ville de Pampelune (Espagne) contre les troupes françaises. Il est touché par un boulet de canon. Ses jambes sont brisées. Il survit de justesse et doit passer des mois à se rétablir. Ses rêves de succès et de gloire sont également brisés. Il boitera toute sa vie.

Pendant sa convalescence, Ignace n’a rien à faire. On lui donne un livre sur la vie du Christ et un recueil de vies de saints à lire. Au début, il le fait à contrecœur, mais il est ensuite inspiré et veut imiter les saints. Il change radicalement sa vie, en la centrant sur le Christ. Il part pour un long pèlerinage en Europe et en Terre Sainte.

Le Père Général Arturo Sosa, Supérieur Général, affirme :

Il est bon de se rappeler que la blessure qu’Ignace a subie à Pampelune n’était pas tant une fin heureuse, mais plutôt un début heureux. La conversion consiste parfois en des moments de grand changement, mais c’est aussi un processus sans fin. Nous devons mettre le Christ au centre à chaque fois, encore et encore. Ce processus est un pèlerinage sur des routes sinueuses, des montées et des descentes, où il faut parfois revenir sur ses pas, où l’on se sent parfois perdu. Mais nous y faisons, sur la route, la rencontre de personnes qui nous indiquent le chemin et nous tendent la main.

Nous voulons nous mettre en route, en nous laissant guider doucement par l’Esprit Saint, en centrant toujours plus notre vie sur le Christ et en nous laissant voir toute chose nouvelle en Christ.

Au sujet de la conversion d’Ignace, le Pape François a dit à la Compagnie de Jésus  :

Tout au long de sa vie, [Ignace] s’est converti, […] il a mis le Christ au centre. Et il l’a fait grâce au discernement. Le discernement ne consiste pas à avoir toujours raison dès le départ, mais plutôt à naviguer, à avoir une boussole pour pouvoir s’engager sur la route qui comporte de nombreux virages. Toujours se laissant guider par l’Esprit Saint qui nous conduit à la rencontre avec le Seigneur.

Au cours de son long pèlerinage de conversion, saint Ignace a trouvé la vraie liberté.

Voulez-vous savoir comment découvrir la vraie liberté ? Cliquez ici.

Le moment du boulet de canon de saint Ignace s’est produit il y a 500 ans, mais nous pouvons tous vivre des moments de changement, de conversion, de transformation. Écoutez des gens comme vous raconter leur histoire en cliquant ici.

Pour en savoir plus sur l’histoire de saint Ignace, cliquez ici.


Principaux événements internationaux

20 mai 2021
Ouverture officielle de l’Année ignatienne à Pampelune (Espagne), exactement 500 ans après que le boulet de canon ait frappé Ignace. Une eucharistie sera célébrée à la cathédrale par l’archevêque Francisco Pérez González et le père Arturo Sosa à 18h (CET) et retransmise en direct sur YouTube.

23 mai 2021
Pèlerins avec Ignace. Prière en ligne avec la participation du Père Général Arturo Sosa et du Pape François pour commencer l’année ignatienne. Diffusée trois fois (20h PST, CET, EDT), chaque fois en anglais, espagnol et français sur ignatius500.global/live.

12 mars 2022
Messe solennelle à l’église du Gesù de Rome à l’occasion du 400e anniversaire de la canonisation de saint Ignace, saint François Xavier, sainte Thérèse de Jesús, saint Isidore le Laboureur et saint Philippe Néri.

31 juillet 2022
Clôture officielle de l’année ignatienne le jour de la fête de saint Ignace.

Pour aller plus loin : https://ignatius500.global/fr/welcome-francais/