Le pape réaffirme l’importance du charisme franciscain, fait de fraternité, d’humilité, de tendresse et de pauvreté

26 mai 2015, discours du pape François aux participants au chapitre général de l’ordre des frêres mineurs


Le pape François a reçu, le 26 mai 2015 salle Clémentine au Vatican, les participants au Chapitre général de l’Ordre des frêres mineurs (ofm). Un chapitre organisé à Assises – entre le 10 mai et le 7 juin – sur le thême « Frêres et mineurs dans notre temps ». Dans son discours, le pape François est revenu sur les deux éléments essentiels qui fondent l’identité franciscaine, la minorité et la fraternité. « La minorité demande à être et à se sentir petit devant Dieu, en mettant toute sa confiance en son infinie miséricorde », a-t-il ainsi expliqué. Elle signifie également « sortir de soi, de ses propres schémas et de ses vues personnelles (…) d’aller au-delà de ses habitudes et des sécurités » afin de pouvoir témoigner « d’une proximité concrête » envers les pauvres et les marginalisés. « La dimension de la fraternité appartient elle aussi d’une maniêre essentielle au témoignage évangélique », a continué le pape François. La famille religieuse franciscaine est alors appelée à exprimer cette fraternité, « en retrouvant une confiance réciproque dans les relations interpersonnelles ». Et cela afin « que le monde voie et croie ». « Vous avez hérité d’une autorité dans le peuple de Dieu grâce à la minorité, à la fraternité, à la douceur, à l’humilité, à la pauvreté, a encore souligné le pape François. S’il vous plaît, conservez-la ! Ne la perdez pas ! »

Ordre des frêres mineurs (ofm) (*)

Source : www.la-croix.com
Discours du pape François en document joint.