Les Jeunes Cathos 2.0 ont-ils la Vocation ? (fév. 2013)


La comédie musicale Sister Act, le film des hommes et des dieux, la série TV Ainsi soient-ils..., ont mis à l’affiche des figures de moines, religieuses, séminaristes et prêtres. La question de la vocation intéresse et interpelle le grand public qui se demande souvent ce qui peut motiver des jeunes à choisir cet engagement perçu comme absolu et singulier. Mais qu’en est-il réellement des parcours de vocation chez les jeunes cathos 2.0 ? Comment et pourquoi des jeunes pensent-ils encore à la vie religieuse ou au ministère presbytéral ? Combien et qui sont-ils à franchir le pas des séminaires et noviciat cette année ?

A l’occasion de la clôture de l’année de la promotion de la vie consacrée le samedi 2 février (fête de la Vie consacrée dans l’Église) et de la préparation du 50e anniversaire de la Journée Mondiale de Prière pour les Vocations (qui sera célébrée le dimanche 21 avril 2013), fruit du Concile Vatican II, sont rendus publics, des éléments de statistiques, d’analyse et de bilan, ainsi qu’une présentation de la campagne de communication 2013 pour les vocations. Actuellement en France, 691 séminaristes se forment pour devenir prêtres diocésains, tandis que 490 religieuses apostoliques, 278 moniales et 392 religieux sont dans leurs premières années de vie consacrée (postulat, noviciat et vœux temporaires - français et étrangers), soit près de 2000 jeunes qui sont sur le chemin de la vie presbytérale ou religieuse. Sans compter tous les jeunes qui participent à un mouvement d’Eglise au service des autres.

Télécharger le dossier de presse au format PDF.