Les religieuses et religieux de l’Est rassemblés à ISSENHEIM

Ils sont venus du Nord, du Levant, de l’Ouest et du Midi, affronter les premiers jours de décembre en Alsace… Enfin, ils viennent plutôt de l’Est et du Grand-Est selon la répartition des territoires de la CORREF ! Voilà 35 sœurs et frères de 18 congrégations différentes et de 14 nationalités, rassemblés à Issenheim dans la Maison d’accueil des Sœurs de la Providence de Ribeauvillé les 4 et 5 décembre dernier.


Deux ans déjà que la rencontre était attendue. Moment unique de l’année, au cours de l’Avent, pour vivre un temps de fraternité, de rencontre et de ressourcement ! Le thème proposé était : Ecologie intégrale et vœux : Comment nos vœux nous permettent-ils d’entendre le cri des hommes et les cris de la terre et d’être de vrais acteurs prophétiques pour la terre et les humains ? ». Sous une représentation du Retable d’Issenheim, nous sommes rassemblés par le Christ pour nous aider à vivre les vœux en ce temps de crise dans la vie de l’Eglise.

Le Frère Jean-Claude Lavigne, dominicain, accompagne ce WE par sa réflexion sur l’écologie intégrale. Les deux termes vont ensemble car ils désignent une attitude fondamentale où l’agir face à la nature a une conséquence sociale et l’inverse est aussi vrai. « Tout est lié » insiste le Pape dans son encyclique Laudato Si. Avec un grand sens pédagogique, Frère Jean-Claude explique les enjeux pour la vie religieuse aujourd’hui, replaçant l’anthropologie, la théologie, la vie religieuse et les vœux dans à travers l’histoire des grandes étapes de la vie religieuse. Il nous fait réfléchir ensuite les trois vœux sous leur aspect prophétique de « dénonciation, d’annonciation et de visitation ». Durant deux jours, il nous guide et nous invite à la confiance, à l’espérance, à la vigilance dans nos lieux de vie et de mission.
Les échanges en petits groupes, les remontées et les temps informels de partages lors des repas et des pauses nous ont donné le goût d’une nouvelle fraternité éphémère et pourtant bien réelle. Le grand nombre des participants à ce week-end CORREF Grand-Est est le signe qu’il y a une vraie attente de la part des jeunes religieuses et religieux pour se rencontrer et partager sur les aspects de notre vie religieuse.

Rassemblement Corref Est décembre 2021


Nos communautés sont marquées par le caractère international. Lors de la soirée de détente, nous avons cherché à mettre en avant cet atout de la vie religieuse du XXIe siècle par des danses, des sketches, des blagues et autres animations créatives, toutes reflétant cet aspect multiculturel. Cela aussi est à intégrer dans l’écologie et les vœux : prendre soin des uns des autres, chercher à comprendre l’autre, écouter sans juger, apprendre à aimer la différence pour une unité plus authentique. Cela fait partie des défis actuels de la vie consacrée. L’écart des générations est aussi revenu à plusieurs reprises dans nos partages et nous sommes tous soucieux de mieux appréhender un dialogue fécond entre générations pour une meilleure écologie communautaire.

Au terme de ce séjour à Issenheim, il nous semble désormais plus clair qu’il faut considérer les vœux comme ce chemin à aplanir dont parlaient les lectures du 2ème dimanche de l’Avent pour qu’il réponde le mieux possible aux angoisses, aux inquiétudes et aux préoccupations concrètes de nos contemporains. Si Dieu nous appelle et nous choisit, c’est pour protéger la vie là où nous sommes. C’est aujourd’hui que le Sauveur vient à notre rencontre.

Fr. Clément, assomptionniste. Strasbourg et Sr Jacqueline Barondeau, référente CORREF Jeunes Grand-Est