Livre : « En Dieu il n’y a pas de violence »


Un livre co-écrit par Alain J. Richard, franciscain, Katia A. Mikhaël, médecin spécialiste en médecine familiale et communautaire, consacrée, et Frédéric-Marie Le Méhauté, franciscain, engagé auprès des personnes vulnérables.

Le fondateur des Cercles du silence et deux de ses proches font chacun retour sur le parcours qui les a menés à la non-violence. Ils se prêtent ensuite à des échanges contradictoires pour mieux fonder la possibilité d’une vie sans violence, qui s’appuie sur la non-violence radicale de Jésus-Christ. Trois auteurs, très différents en âge, une libanaise de spiritualité ignacienne et deux français de spiritualité franciscaine. Tous les trois ont confiance dans la non-violence pour donner une issue positive aux conflits. Ils les ont approchés concrètement, parfois de l’extérieur et souvent en laissant surgir à l’intérieur d’eux-mêmes la force cachée en l’homme qui était palpable dans la vie de Jésus, et que le Mahatma Gandhi a mise au centre de sa méthode d’action.
Ce regard sur les conflits a conduit leur réflexion commune vers les fruits étonnants pour les sociétés. Elle leur a permis d’approfondir « Qui est Dieu ? » et à répondre « qu’en Dieu il n’y a pas de violence ». Le Dieu que Jésus-Christ nous a révélé est le Dieu-Trinité, c’est-à-dire fondamentalement relation. C’est le Dieu qui se désapproprie continuellement, et Jésus nous l’a montré d’une façon réaliste, compréhensible par tout humain. Il faut alors avoir le courage de dire que toute violence qui vient de nous, que nous acceptons ou tolérons est en réalité négation du Dieu révélé par Jésus.
L’Église se doit de proclamer cette vérité. En tant qu’elle appartient à la communauté humaine, elle n’est pas étrangère à ce combat contre la violence, en dehors d’elle-même mais aussi en elle-même. Quand des corps ecclésiaux se laissent séduire par telle ou telle forme subtile de violence, ils élargissent l’espace de l’athéisme. Il ne suffit pas de proclamer croire en Dieu si l’on ne met pas dans son mode de vie et d’agir quotidien la désappropriation telle que Dieu la vit.

Ce livre voudrait offrir des perspectives à toute personne désireuse d’aller plus profondément sur ce chemin. Pas de grand discours spéculatifs, mais un encouragement à ne pas se laisser engluer dans la complexité de la violence multiforme, une invitation à contribuer à construire des relations qui font grandir dans le quotidien, à l’exemple et à la suite de Jésus-Christ.

Éditeur : Bayard Christus
Collection : ESSAIS RELIGIEUX DIVERS
Date de parution : 14/02/2013
Prix : 16,00 €

Source : www.diaconia2013.fr 

Diaconia 2013