AG mai 2021_Message du cardinal Joao Braz Cardinal de Aviz, Préfet de la CIVCSVA

à Sr Véronique Margron, présidente de la Corref, et aux participants de l’AG


Nous avons eu le plaisir de recevoir votre communication, faite au nom de la CORREF, concernant une Assemblée Générale Intermédiaire et votre invitation à y participer.
Le thème - comment faire face aux agressions et aux abus sexuels commis par des religieux et des religieuses – est fort bien étayé par la réflexion biblique (le repentir dans la Bible) et la justice réparatrice, et constitue un appel pour que nous nous engagions ensemble sur la voie à suivre en faveur des victimes et pour rendre nos communautés et nos instituts plus sûrs et plus justes.
Ce thème « fait partie intégrante du message de l’Évangile que l’Église et tous ses membres sont appelés à diffuser dans le monde entier. En effet, le Christ lui-même nous a confié le soin et la protection des plus petits et des plus vulnérables : « Celui qui accueille en mon nom un enfant comme celui-ci c’est moi qu’il accueille » (Mt, 18,5). (Pape François, Motu Proprio sur la protection des mineurs et des personnes vulnérables, 26 mars 2019).

Le courage et la continuité avec lesquels la CORREF aborde la réalité du problème sont conformes aux indications du Saint-Père. Il reconnaît que « dans l’Église s’est accrue, ces temps-ci, la prise de conscience de devoir non seulement chercher à enrayer les abus très graves par des mesures disciplinaires et des procédures civiles et canoniques, mais aussi d’affronter résolument le phénomène à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Église. Elle se sent appelée à combattre ce mal qui touche le centre de sa mission : annoncer l’Évangile aux petits et les protéger des loups avides ». En réponse à cet appel, « le meilleur résultat et la plus efficace résolution que nous puissions offrir aux victimes, au peuple de la Sainte Mère Église et au monde entier, c’est l’engagement à une conversion personnelle et collective, l’humilité d’apprendre, d’écouter, d’assister et de protéger les plus vulnérables. » (Discours, 24 février 2019).
En espérant que le programme de l’Assemblée sera écouté et partagé, je vous adresse, ainsi qu’à tous ceux qui s’y engagent, mes salutations fraternelles dans le Seigneur ressuscité.

Joao Braz Cardinal de Aviz
Préfet