Nicolas Barré, un minime au grand siêcle, biographie

Auteur : Dominique Sabourdin-Perrin
Editeur : SALVATOR
Paru en : mars 2018


Comme il est passionnant, ce mouvement de renouveau du catholicisme en France, au XVIIe siêcle, qui se lêve en réaction positive à la Réforme protestante !
C’est l’émergence de ce qu’Henri Bremond appellera l’École française de spiritualité et qui voit émerger de belles figures, comme celles de saint Jean Eudes, saint Vincent de Paul, Jean-Jacques Olier ou Bérulle.
Parmi celles-ci, Nicolas Barré (1621-1686) tient une place importante et originale : né à Amiens, élevé chez les Jésuites, il choisit d’entrer dans l’ordre des Minimes, fondé par saint François de Paule.
Professeur de théologie, bibliothécaire, directeur spirituel renommé, il s’investit beaucoup dans l’éducation des enfants pauvres à Rouen et à Paris. Três proche de saint Jean-Baptiste de La Salle, il forme les Soeurs de l’Enfant-Jésus qui se vouent à cette tâche éducative.
Sa spiritualité, axée sur la dévotion à l’Enfant Jésus, nous fait découvrir un Dieu infiniment aimant, qui invite à la conversion.

Dominique Sabourdin-Perrin est historienne et a été enseignante. Elle a notamment publié Les oubliés du Temple, Les confesseurs de Dieu, Les enfants du Temple, Les dames de Sainte-Élisabeth et, chez Salvator, Madame Élisabeth de France (1764-1794) : l’offrande d’une vie.

Éditions Salvator