Vie consacrée : « Cheminer ensemble, en synodalité »

Le Colloque international « Consécration et consécration par les conseils évangéliques » organisé par la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique (CIVCSVA) s’est achevé dimanche 6 mai 2018 à Rome, comme le rappelle un communiqué de ce dicastère.


« Nous devons continuer à cheminer ensemble, en synodalité, parce que l’Esprit Saint parle là où il y a cette harmonie de vie fraternelle » : ce sont les paroles du cardinal De Aviz, préfet de la CIVCSVA, au terme de la session d’hier.

Une réflexion sur le thème de la consécration entamée ces jours-ci et qu’il faut continuer à développer, avant tout du point de vue théologique, à partir du Concile Vatican II et du Magistère, en travaillant avec d’autres dicastères, a affirmé Mgr José Rodriguez Carballo, OFM, archevêque Secrétaire de la CIVCSVA, au cours de son intervention finale : « La consécration est une réalité dynamique, in itinere … Elle est une identité en relation, parce que le charisme a un aspect relationnel. Nous pouvons être l’aurore de l’Eglise – comme nous l’a dit le Pape hier – si nous cheminons ensemble, en communion avec l’Eglise et en communion avec le monde ».

Ces jours-ci, des consacrés et consacrées du monde entier se sont rencontrés pour partager réflexions et expériences sur les thèmes de la consécration, du charisme, de la fraternité et de la mission.

« L’expérience que je suis en train de faire en ces jours – a dit Kris Van Damme, consacré de la Famille spirituelle l’Opera – est de voir et de rencontrer une grande diversité de charismes et de façon de vivre et de comprendre la consécration. Malgré la diversité, je vois l’unité pour l’amour du Christ et l’engagement pour l’Eglise et une forte expérience de l’Esprit Saint ».

Jeanne Marie Cooper, 33 ans, consacrée de l’Ordo Virginum depuis environ 10 ans et qui travaille comme juge et coordinatrice du tribunal matrimonial dans le Diocèse de Winona-Rochester (Etats-Unis), lui fait écho : » en ce Colloque, je me suis sentie encouragée par l’ouverture de la Congrégation envers les différentes formes de vie consacrée, comme l’Ordo Virginum, qui sont des réalités nouvelles dans la vie de l’Eglise. Ce fut également une grande joie de rencontrer d’autres vierges consacrées du monde entier et de découvrir combien nos expériences personnelles sont semblables, malgré nos divers contextes culturels ».

Vittoria Terenzi
Bureau de presse – CIVCSVA

Source : https://fr.zenit.org