Pape François : les femmes consacrées, une « présence irremplaçable » dans l’Église

Ce lundi matin, le Pape François a reçu en audience les sœurs de la charité de sainte Jeanne Antide Thouret participant au chapitre général de la congrégation, qui se tient à Rome jusqu’au 15 octobre.


Le chapitre général de cette congrégation fondée en 1799 à Besançon coïncide avec le début du Synode sur la synodalité, ouvert hier par le Pape François. « Je voudrais aussi profiter de cette coïncidence pour souligner que l’engagement que nous prenons en tant qu’Église pour croître dans la synodalité est aussi une forte incitation pour les Instituts de vie consacrée », a souligné le Saint-Père devant les religieuses.

Comme celles qui ont suivi Jésus et les apôtres
Les femmes consacrées, a ensuite rappelé François, sont « une présence irremplaçable dans la grande communauté en mouvement qu’est l’Église ». « J’aime à penser que vous, les femmes consacrées, êtes une extension de la présence féminine qui a marché avec Jésus et avec les Douze, partageant la mission et apportant votre contribution particulière », a-t-il ajouté.

Le thème du 21e chapitre général des sœurs de la charité de sainte Jeanne Antide Thouret est « repartir de Béthanie avec la sollicitude de Marthe et l’écoute de Marie ». « Deux disciples qui ont eu une place très importante dans la vie de Jésus et des Douze, comme nous pouvons le voir dans les évangiles », a commenté le Pape.

Le baptême, racine commune
« Cela confirme qu’avant tout, en tant que femmes et en tant que baptisées, c’est-à-dire disciples de Jésus, vous êtes une présence vivante dans l’Église, participant à la communion et à la mission », a continué le Souverain Pontife, insistant aussi sur l’importance du baptême - « c’est là que se trouve la racine de tout ».

« Je suis certain que si vous réussissez vraiment à vivre la sollicitude et l’écoute, en suivant l’exemple des saintes sœurs Marthe et Marie de Béthanie, vous continuerez à apporter votre contribution, une contribution précieuse au cheminement de toute l’Église », a assuré François, citant spécialement le « souci des pauvres », au cœur du charisme de ces religieuses apostoliques. « Cela édifie l’Église, la fait marcher dans la voie du Christ qui est la voie de la charité », en ayant le « style de Dieu », fait de « proximité, tendresse et compassion », a-t-il conclu avant de bénir les sœurs.

Source : https://www.vaticannews.va

https://famvin.org/fr/2015/10/19/thouret/