Pâques 2018 : Sortir vers la vie

Pierre et l’autre disciple, « celui que Jésus aimait », entrent dans le tombeau. À peine seront-ils repartis que Marie de Magdala s’y penchera. Elle y découvrira deux anges vêtus de blanc (Jean 20, 12), puis se retournant dehors, c’est Jésus qui se fera reconnaître d’elle.


En ce jour aprês le sabbat, nous est dit que la résurrection n’est pas un vide, une absence, mais bien au contraire une présence paradoxale. Là où la mort devrait être, dans le tombeau, va se dire que le regard doit se porter ailleurs, dehors.
Là où l’aimé allait être pleuré, vénéré par des femmes, se raconte qu’il faut porter son cœur plus loin : vers l’impensable d’une vie qui resurgit.
Marie Madeleine vient au tombeau. Et c’est parce qu’elle ne trouve pas le corps du Seigneur, qu’elle fait venir les deux disciples. Ils entrent et sortent. Comme le mouvement d’une vie, de toute vie. Leur corps épouse ce qui est advenu au corps de Jésus qui est entré, mort, en ce tombeau, et en est ressorti, vivant. Métaphore de la foi. Métaphore du sens de l’existence. Le cœur de nos histoires se tient dans ce geste : consentir à passer de la mort à la vie, avec Celui qui était mort et qui est Le vivant.

Ces deux hommes qui sortent du tombeau sont nos précurseurs. Ils préfigurent ce qui advient pour chacun de nous, comme ce qui nous est promis. Leur corps passe du lieu de la mort, du silence, du scandale de la souffrance et de l’injustice, au grand espace de la vie nouvelle. Elle qui ne peut s’enfermer, y compris quand nos corps sont contraints.

Ce matin de Pâques nous sommes invités à croire qu’avec Lui nous pouvons déjà traverser ce qui est du côté de la mort. Notre amour, nos amours, plongés dans les tourmentes de nos vies, deviennent, en ce matin, avec Lui, plus forts que la violence de la mort. Le disciple bien aimé, c’est chacun de nous. La résurrection du Christ est la promesse vive que la nôtre peut déjà commencer. Des pierres peuvent être roulées.

Sr Véronique Margron op. Présidente de la Corref

Noli me tangere - détail de la Chapelle des Scrovegni, Padoue - Giotto