Rassemblement des familles spirituelles du diocêse d’Angers (4 juillet)


Le samedi 4 juillet au lycée Saint-Aubin-la-Salle, Saint-Sylvain-d’Anjou (La Baronnerie) les familles spirituelles du diocêse d’Angers se rassemblent.
En présence de Mgr Delmas, ce premier rassemblement diocésain aura pour thême : « Boire à la source ». L’Eucharistie est ouverte à tous (17h)
Plus de 200 personnes sont attendues pour faire connaître ce visage nouveau de l’Église en Maine-et-Loire, qui fait suite à l’assemblée de Lourdes l’an dernier. Au programme :
> Intervention de sœur Agnês Lang, secrétaire générale de la CORREF - « Les familles spirituelles dans l’Eglise ».
> Spectacle “Désert fertile“ de Jean-Marc Liautaud avec Bruno Durand, puis temps de réflexion.

Plus de renseignements, contact : Courriel

3 questions au comité de pilotage de la journée des familles spirituelles
En quelques mots, les organisateurs de cette journée nous en disent sur le sens de cet évênement, la réalité des familles spirituelles aujourd’hui en Maine-et-Loire et les retombées attendues.

C’est quoi une « famille spirituelle » ?
Nous pourrions dire simplement : l’ensemble des Religieuses/Religieux et des Laïcs associés qui s’inspirent et boivent à la même source venue de la spiritualité de leurs Maîtres et Fondateurs. C’est une maniêre de vivre son baptême à travers l’intuition et l’esprit signifiés par la fondation et la mission mises en place par un Maître spirituel ou Fondateur, inspiré par l’Esprit Saint à un moment voulu de l’histoire et qui répondent à un besoin ou une nécessité dans ce monde et pour faire grandir l’Eglise.

Quelle est la réalité des familles spirituelles dans le diocêse d’Angers ?
Dans la mesure où des Laïcs s’associent et adhêrent à une spiritualité de congrégation qui les aide à vivre leur baptême, le nombre ne diminue pas mais n’augmente pas d’une façon significative. Il s’agit d’un soutien, d’une convivialité dans l’amitié et la priêre. Certains donnent un coup de main à la congrégation.
Par contre dans les congrégations qui offrent une formation et un exercice pour continuer une oeuvre importante d’éducation, par exemple (Frêres des Ecoles Chrétiennes, Soeurs de Torfou ...), le nombre est en augmentation. Le chiffre précis n’est pas connu, mais c’est une réalité qui va croissante.

Qu’attendez-vous de cette journée festive de rassemblement des familles spirituelles ?

Une grande fraternité, un grand moment de priêre et d’action de grâce.
Une prise de conscience de notre force avec l’Esprit Saint dans ce diocêse en nous connaissant mieux, car il y a encore beaucoup d’ignorance, en terme d’information, entre congrégations hommes/femmes ...
Une image vivante chrétienne donc baptismale à montrer aux autres chrétiens du diocêse et des départements limitrophes. Tous les chrétiens du diocêse ne se doutent pas de la richesse que nous avons dans ce département. Beaucoup d’autres diocêse de France n’ont pas forcément cette chance...