Reconnaissance et réparation pour les victimes d’abus sexuels, sans langue de buis Jeudi 12 mai à 20h35 sur KTO

Que propose désormais l’Eglise en France aux personnes victimes de violences sexuelles lorsqu’elles étaient mineures ? Six mois après les décisions des évêques et des religieux de France en novembre dernier, quel chemin de reconnaissance et de réparation est mis en place ? Jeudi 12 mai, la rédaction de KTO vous propose de parler de la reconnaissance et la réparation pour les victimes d’abus sexuels, sans langue de buis.


Six mois après le rapport de la CIASE et des décisions historiques des évêques et des religieux et religieuses de France qui en découlent, où en est l’Église de France ? Qui peut bénéficier d’une réparation, et comment ? Qui finance ? Qui solliciter ? Des réponses dans l’émission sans langue de buis jeudi 12 mai à 20h35

Pour répondre à ces questions, la rédaction de KTO convie Mireille Babassud, membre du collectif de victimes Aumônerie du lycée d’Enghien et de l’association “Parler et Revivre”, Yves de Clebsattel, délégué général de la Commission Reconnaissance et Réparation (CRR), Mgr Luc Crepy, président du Conseil de prévention et de lutte contre la pédophilie de la CEF, Marie Derain de Vaucressson, présidente de l’Instance indépendante de reconnaissance et de réparation (INIRR), Frère Michel Laloux, vice-président de la CORREF et Laurent Martinez, comédien et auteur de la pièce “Pardon ?”.
En savoir plus :
https://www.ktotv.com/page/reconnaissance-et-reparation-pour-les-victimes-dabus-sexuels-sans-langue-de-buis