Service accueil-médiation pour la vie religieuse et communautaire (SAM)

(sous la responsabilité de la Commission épiscopale pour la vie consacrée)


Le SAM est un service de la Conférence des Évêques de France, créé en 2001 pour accueillir, écouter et proposer des médiations entre des personnes et des communautés quand les conflits n’ont pas pu être résolus au sein des structures habituelles. Le SAM s’adresse à des personnes (membres de communautés anciennes ou nouvelles, parents, anciens membres) s’estimant lésées par une communauté catholique et/ou dénonçant des dysfonctionnements (abus de pouvoir, mauvaise gestion des biens, manipulation etc.). Il est également à la disposition des responsables d’instituts ou de communautés.

Il se compose à ce jour de 8 membres nommés par la Commission épiscopale pour la Vie consacrée pour un mandat de trois ans. Ils sont liés par le secret professionnel. Le SAM est sous l’autorité du Comité de coordination de la Commission épiscopale pour la Vie consacrée, de la Conférence des Religieux et Religieuses de France (CORREF) et du Service des Moniales (SDM).

Les personnes estimant être dans une situation relevant du SAM, pour elles-mêmes ou pour un proche, peuvent adresser une demande d’intervention au P. Pierre-Yves Pecqueux, Secrétaire général adjoint de la Conférence des Evêques de France (adresse ci-dessous). Le P. Pecqueux, en concertation avec les autres membres du Bureau confiera le dossier à deux membres du SAM. 

Il revient aux membres du SAM à qui a été confié un dossier, et en lien avec toute l’équipe du SAM :
- d’informer, dès le début, l’évêque qui serait concerné par la médiation commencée et de lui transmettre, au terme de la démarche, un rapport sur ce qui a pu être entrepris comme médiation ou de lui dire que celle-ci n’a pas pu aboutir, en l’alertant au besoin sur l’objectivité de certains dysfonctionnements ;
- de prendre la mesure de la situation en écoutant, sans prendre parti, les personnes impliquées dans le conflit et en cherchant les voies du dialogue ;
- d’ouvrir, quand cela est possible, par la voie de la médiation, des chemins de compréhension ou de réconciliation ;
- de proposer un protocole d’accord voire des solutions concrètes.

Servir le dynamisme de l’Eglise demande toujours que chacun, à la mesure de sa responsabilité, signale et corrige ce qui fait obstacle à l’esprit de l’Evangile. Ainsi, les évêques et les supérieurs tiennent à ce que les personnes soient respectées dans la vie religieuse et communautaire et qu’en cas de conflit grave chacun puisse être entendu.

Contact : P. Pierre-Yves PECQUEUX
Secrétaire général adjoint – SAM
Conférence des Evêques de France
58 avenue de Breteuil – 75007 PARIS
secretariat.pecqueux@cef.fr