Témoignage du Généralat des Sœurs de l’Alliance

« Dans notre prière, nous portons devant le Seigneur les intentions de l’Eglise, celles du monde, des plus proches comme des plus lointains ». (Livre de Vie II – n° 24)


La pandémie est venue bousculer l’agenda et la vie du Conseil général comme elle a bousculé les uns et les autres. Il a fallu annuler réunions, rencontres diverses et chercher à maintenir les contacts d’une autre manière.
A plusieurs reprises nous avons téléphoné aux directeurs et présidents des associations gérant nos institutions (EHPA-EHPAD-MECS-FJT-Etablissements scolaires) pour les soutenir et leur dire combien nous étions avec eux dans les décisions qu’ils avaient à prendre.
Auprès des communautés de la Congrégation, les visites prévues ont dû être annulées. Mais la communication avec elles a été maintenue par le téléphone, les mails…. Nous avons encouragé les communautés à être créatives pour vivre courageusement et positivement ce temps de confinement et à « promouvoir la communion fraternelle » thème travaillé dans la Congrégation cette année.
Ce temps de confinement étant particulièrement difficile à vivre pour certaines sœurs, des responsables de communautés apprécient de trouver une oreille attentive pour les écouter. Nous avons eu à cœur d’être proches pour accompagner une communauté éprouvée par la maladie et le décès d’une des sœurs. (COVID-19).
En l’absence de célébrations durant la semaine sainte, des échanges de diaporamas ont permis d’alimenter la prière et de vivre ce temps préparatoire à Pâques en communion spirituelle. Nous avons encouragé aussi les communautés à consulter les sites des paroisses, diocèses, KTO, Vatican, CORREF etc… dont les propositions étaient nourrissantes pour la foi.
Grâce à ces sites, aux informations télévisées, à la presse, nous avons pris conscience de la dimension planétaire de cette tragédie, de la solidarité à laquelle nous sommes appelées et de l’attention quotidienne à vivre les uns envers les autres. Une Sœur du Conseil, aide-soignante, a répondu à la sollicitation de l’EHPAD où elle travaillait auparavant pour renforcer l’équipe soignante durant quelques jours.

« Dans notre prière, nous portons devant le Seigneur les intentions de l’Eglise, celles du monde, des plus proches comme des plus lointains ». (Livre de Vie II – n° 24)

https://soeurs-de-lalliance.org/