Vie religieuse et travail en milieu non confessionnel


Chaque trimestre, nous sommes une quinzaine de religieux à nous retrouver dans les locaux de la CORREF pour participer au groupe Vie Religieuse en Milieu Non Confessionnel. Comme l’indique notre nom nous travaillons hors de l’Eglise ou hors des institutions de nos congrégations. Nous existons depuis 11 ans.

Nous occupons divers postes de travail comme soignants ou enseignants mais aussi des postes « plus insolites » en vie religieuse comme médecin en cabinet libéral ou avocat, ingénieur ou inspecteur des impôts, vigneron ou directeur de centre social. D’autres occupent des postes saisonniers comme agent d’entretien de golf ou jardinier.

Nos rencontres se déroulent sur une journée. Le matin, après un temps d’accueil mutuel, en petit groupe, nous partageons nos faits de vie à partir d’une grille de relecture. Puis vers midi, nous nous retrouvons pour un temps de prière. Après un bon repas préparé et partagé ensemble, nous partons faire une petite marche. L’après midi, nous échangeons sur un thème défini lors de la réunion précédente.

Ce groupe est pour nous un lieu d’écoute. Il nous permet de relire avec d’autres religieux certains événements vécus au travail ou en communauté, de pouvoir relativiser certains faits.

Notre diversité fait que nous sommes différents dans nos questionnements. Le groupe devient alors école d’accueil de chacun dans ses différences, et un lieu où nous pouvons nous risquer à formuler nos cheminements et notre parole.

Comme le dit une sœur du groupe : « Nous ne pouvons pas être apôtre seul. » Le contexte de nos envois fait que nous y sommes envoyés seuls, mais nous sentons que nous sommes plus forts, plus apôtre lorsque nous sommes « moralement » avec d’autres. Le soutien communautaire est pour nous réel mais pas suffisant. Il est important pour nous d’avoir d’autres lieux d’Eglise pour partager.

Notre groupe est concerné par la démarche de diaconia à plusieurs titres :

> Tout d’abord religieux, religieuses, comme tout baptisé, nous sommes appelés au service du frère, nourris de la Parole de Dieu et du Pain Eucharistique.

Ce service s’enracine en Jésus-Christ, Serviteur qui, à sa suite, nous appelle à devenir serviteur de nos frères. 

> De plus, tous les religieux de notre groupe appartiennent à des Congrégations de vie apostolique fondées, le plus souvent, pour répondre à un service spécifique du frère en difficulté, service qui n’était pas pris en charge par la société à l’époque de fondation.

> Enfin, notre mission de religieux envoyés en milieu non confessionnel ne peut être pleinement vécue qu’à la condition que nous soyons rattachés à une communauté, lieu de soutien mutuel, de relecture du vécu, d’approfondissement de notre relation à Dieu qui ne cesse de nous envoyer vers nos frères. Nous ne pouvons vivre authentiquement notre vie religieuse sans veiller à la qualité de notre vie communautaire. Nous mettre simplement au service de notre frère ou de notre sœur en communauté fait partie intégrante de notre mission. Comme le dit Frère Nicolas Capelle (Frère des Ecoles Chrétiennes), « chaque membre de la communauté trace aussi son propre chemin avec les pieds de son frère ou de sa sœur dont il a également à prendre soin. ».

Diaconia 2013