Dominicains

Les Dominicains face au scandale des frères Philippe

PARTAGER

Les Dominicains face au scandale des frères Philippe

PARTAGER

Dominicains

Partager

Dominicains

Les Dominicains face au scandale des frères Philippe

Il y a trois ans, la Province dominicaine de France, sous la responsabilité du prieur Frère Nicolas Tixier, missionnait un historien, Tangi Cavalin, pour mettre en place une commission spéciale, historique et indépendante afin de faire toute la lumière sur les agissements des frères Philippe dominicains et la responsabilité de l’ordre.

C’est donc un rapport de 758 pages qui sort ce 1er février, un travail colossal d’investigations scientifiques menées à Paris, à Rome et ailleurs…Un travail dû aux innombrables victimes qui ont subi cette machinerie perverse “systémique” sur des décennies avec des ramifications de fondations déviantes dans leurs fonctionnements.


Communiqué du frère Nicolas Tixier, op,

Provincial de la province dominicaine de France
Ordre des Frères Prêcheurs

À partir du printemps 2019, relayant la parole des victimes, les médias ont révélé les abus sexuels que Thomas Philippe et Marie-Dominique Philippe ont commis pendant des décennies à l’encontre de dizaines de femmes consacrées ou laïques qui étaient sous leur emprise canonique ou spirituelle. Frères de sang et frères de religion, ils sont apparus à la source d’une scandaleuse déviation gnostique et sectaire dont ils couvraient leurs actions criminelles. Ce dévoilement a ébranlé les fondations dont ils étaient les figures tutélaires, l’Arche pour le premier, la communauté Saint-Jean pour le second. Elles ont aussi gravement questionné l’Ordre dominicain dont ils étaient issus. Aussi ai-je demandé à l’historien Tangi Cavalin de constituer une commission indépendante de chercheurs qualifiés en sciences humaines afin qu’elle fasse la lumière sur cette affaire abyssale en examinant particulièrement le rôle de notre institution dans son traitement.

Au début janvier 2020, cette commission, qui s’est assurée des compétences reconnues de l’experte-psychiatre Caroline Mangin-Lazarus, de l’historienne Sabine Rousseau, des sociologues Charles Suaud et Nathalie Viet-Depaule, a débuté son enquête. Au cours de leurs trois années d’investigations menées en France et à l’étranger, dont à Rome, ses membres ont procédé en toute liberté. À aucun moment, ni moi, ni nul autre dominicain ne sommes intervenus dans leurs travaux ou avons été informés de leurs avancements. Notre participation s’est strictement limitée à faciliter leur accès sans restriction aux archives, aux lieux, aux personnes et aux témoins qui étaient de notre ressort.

À la mi-janvier 2023, après trois années d’investigations intenses, Tangi Cavalin m’a remis le rapport qu’il a instruit avec l’aide des membres de la commission et dont je n’ai qu’alors pris connaissance. Avant même de le lire, j’ai décidé qu’il serait publié dans son intégrité et dans son intégralité aux éditions dominicaines du Cerf afin qu’il soit mis à disposition du public. Il sera en librairie ce 3 février 2023.

En le lisant, j’ai été moi-même horrifié. Non pas par des complicités conscientes et délibérées qui n’ont pas existé au sein de la province dominicaine de France. Mais par de cruelles défaillances dans l’information ou l’évaluation, ou la décision, ou la rétorsion qui sont d’autant plus accablantes qu’elles ont pu confiner à l’indifférence ou à la négligence. Ce travail de vérité était dû aux victimes. Il ne fait pas que mettre au jour l’opacité à laquelle s’exposent certains mécanismes institutionnels de l’Église catholique. Par sa profondeur, il rappelle que de telles tentations sont récurrentes. Et par son intransigeance, il appelle à un complet renouvellement de l’esprit de vigilance.

Nous mettant entièrement à la disposition des victimes, notre premier souci, c’est cette profonde révision que les frères dominicains de France et moi-même devons poursuivre sans concession.

Le 30 janvier 2023
Fr. Nicolas Tixier o.p.

Site des Dominicains


Un travail scientifique d’historien

“Des enquêtes, qu’elles soient le fait de journalistes, d’associations ou d’institutions ecclésiales, ont
fait connaître pour les dénoncer les agissements abusifs de Thomas et Marie-Dominique Philippe, frères de sang et de religion.
Ces révélations ont ébranlé les fondations dont ils étaient les figures tutélaires, l’Arche pour le premier, la communauté Saint-Jean pour le second. Elles ont aussi profondément questionné l’Ordre dominicain dont tous deux étaient issus.
Le 30 janvier 2020, le frère Nicolas Tixier, provincial de France, m’a demandé, par une lettre de mission, de constituer une commission historique « chargée de faire toute la lumière » sur cette affaire pour « notamment permettre de préciser le rôle de l’institution dominicaine dans son traitement depuis l’origine ».
Le travail, conduit sur trois années, a été mené en toute indépendance. La commission a défini seule sa perspective de recherche, sa méthodologie, ses lieux d’investigation, les témoins à rencontrer. Les archivistes dominicains à Paris et à Rome se sont mis à sa disposition sans s’immiscer, à aucun moment, dans le travail des chercheurs. Aucun religieux dominicain n’a, à aucun moment, formulé la moindre directive, ni même été tenu au courant du travail en cours et de ses résultats. Le rapport remis au provincial, dont je suis l’auteur, n’a pas été revu par lui avant publication.

Tangi Cavalin

Historien, agrégé, chercheur et enseignant, Tangi Cavalin est le co-directeur ou le coauteur de plusieurs études et investigations remarquées sur le christianisme contemporain ainsi que sur l’Église
catholique au xxe siècle, dont Les prêtres-ouvriers après Vatican II, Une histoire de la Mission de France 1941-2002 et Religion et subversion. Le présent ouvrage a été établi avec la collaboration des membres de la commission historique : Caroline Mangin-Lazarus, Sabine Rousseau, Charles Suaud, Nathalie Viet-Depaule.

Présentation de l’enquête

Le livre est à commander et disponible à partir de ce 1er février 2023 aux Editions du Cerf

PARTAGER

à découvrir aussi

Récit d’une rare intensité et justesse, le quotidien d’une femme aux avant-postes de l’accompagnement des victimes et de la lutte contre les

Fin mars, le Pape François a publié le message pour cette journée intitulé. « Appelés à semer l’espérance et à construire la