Découvrir

les groupes de travail

Avenir des instituts avec une fin de la mission de l’institut

Pour donner suite à l’AG de Nov 2020, ce groupe de travail s’est constitué à la demande de quelques supérieurs.es majeurs.es répondant à des critères communs : Vieillissement des membres de l’Institut, diminution du nombre de membres, pas ou peu de renouvellement, difficultés pour assurer le gouvernement et le service d’animation et de l’économat, quelques membres plus jeunes à l’étranger et parfois dispersés.   Envisager un avenir alors que la fin de la mission d’un institut se profile et répondre à des questions fondamentales :  Quand ? comment ? Avec qui ? 

Des sessions ont été mises en place pour partager ses préoccupations, donner sens à cette étape, écoute de responsables déjà engagés dans ce questionnement,  connaître les procédures canoniques existantes  

Il s’agit aussi d’identifier de nouveaux instruments juridiques : s’informer des expériences d’autres conférences, rechercher des procédures « collectives ». 

Avenir des instituts avec un centre de gravité passant dans les pays du Sud

Quel avenir à promouvoir pour des congrégations à dimension internationale dont la partie française diminue ? 

Un constat et des questions 

Beaucoup de congrégations diocésaines qui ont répondu à l’appel de Fidei donum en 1957, ont connu un développement nouveau avec l’accueil et l’agrégation de membres autochtones, y compris dans les instances de gouvernement provinciales et générales. « On n’est pas née internationale, mais on l’est devenue dans le souffle de Fidei donum et de Vatican II. » 

Devant la partie française qui diminue, quels défis relever ? Avec qui s’associer dans la réflexion ? 

Comment rester fidèle au charisme fondateur et assurer l’héritage à donner, mais aussi comment vivre le décentrement ? 

Comment participer au défi de la formation et comment permettre l’autonomie financière ? Comment reconnaître d’autres formes de gouvernance tout en gardant l’unité de la congrégation ? 

Un travail d’approfondissement est à faire pour clarifier les notions de fondation, charisme, culture et inculturation, patrimoine et transferts de fonds… Mais aussi le patrimoine lié à la maison mère, les archives historiques. 

Immobilier

Un groupe de travail s’est constitué en mars 2020 pour proposer d’accompagner une réflexion sur le devenir de l’immobilier congréganiste. Son objectif est d’actualiser le dossier Cef - Corref (2011), face aux nouvelles questions que posent notamment les fermetures, les dissolutions, les regroupements de communautés. L’immobilier est sujet à des sollicitations, des convoitises, des imprudences et aussi des dysfonctionnements (Rapport moral, AG 2020). Mais il peut être aussi au service de très belles initiatives portées par des associations et des projets répondant aux questions d’aujourd’hui, particulièrement dans l’accompagnement des personnes les plus fragiles. « Les vrais trésors de l’Église ce sont les pauvres, pas ses cathédrales », nous dit le pape François, le 13 novembre 2016, lors de l’institution de la Journée mondiale des pauvres, organisée par Fratello. 

Un travail de mise à jour du vade-mecum Patrimoine immobilier des instituts religieux Cef - Corref - Moniales (2011) est à faire, avec une actualisation des possibilités d’accompagnement et de conseil. 

Découvrir

Les groupes de travail

Avenir des instituts avec une fin de la mission de l’institut

Pour donner suite à l’AG de Nov 2020, ce groupe de travail s’est constitué à la demande de quelques supérieurs.es majeurs.es répondant à des critères communs : Vieillissement des membres de l’Institut, diminution du nombre de membres, pas ou peu de renouvellement, difficultés pour assurer le gouvernement et le service d’animation et de l’économat, quelques membres plus jeunes à l’étranger et parfois dispersés.   Envisager un avenir alors que la fin de la mission d’un institut se profile et répondre à des questions fondamentales :  Quand ? comment ? Avec qui ? 

Des sessions ont été mises en place pour partager ses préoccupations, donner sens à cette étape, écoute de responsables déjà engagés dans ce questionnement,  connaître les procédures canoniques existantes.  

Il s’agit aussi d’identifier de nouveaux instruments juridiques : s’informer des expériences d’autres conférences, rechercher des procédures « collectives ». 

Avenir des instituts avec un centre de gravité passant dans les pays du Sud

Quel avenir à promouvoir pour des congrégations à dimension internationale dont la partie française diminue ? 

Un constat et des questions 

Beaucoup de congrégations diocésaines qui ont répondu à l’appel de Fidei donum en 1957, ont connu un développement nouveau avec l’accueil et l’agrégation de membres autochtones, y compris dans les instances de gouvernement provinciales et générales. « On n’est pas née internationale, mais on l’est devenue dans le souffle de Fidei donum et de Vatican II. » 

Devant la partie française qui diminue, quels défis relever ? Avec qui s’associer dans la réflexion ? 

Comment rester fidèle au charisme fondateur et assurer l’héritage à donner, mais aussi comment vivre le décentrement ? 

Comment participer au défi de la formation et comment permettre l’autonomie financière ? Comment reconnaître d’autres formes de gouvernance tout en gardant l’unité de la congrégation ? 

Un travail d’approfondissement est à faire pour clarifier les notions de fondation, charisme, culture et inculturation, patrimoine et transferts de fonds… Mais aussi le patrimoine lié à la maison mère, les archives historiques. 

Immobilier

Un groupe de travail s’est constitué en mars 2020 pour proposer d’accompagner une réflexion sur le devenir de l’immobilier congréganiste. Son objectif est d’actualiser le dossier Cef - Corref (2011), face aux nouvelles questions que posent notamment les fermetures, les dissolutions, les regroupements de communautés. L’immobilier est sujet à des sollicitations, des convoitises, des imprudences et aussi des dysfonctionnements (Rapport moral, AG 2020). Mais il peut être aussi au service de très belles initiatives portées par des associations et des projets répondant aux questions d’aujourd’hui, particulièrement dans l’accompagnement des personnes les plus fragiles. « Les vrais trésors de l’Église ce sont les pauvres, pas ses cathédrales », nous dit le pape François, le 13 novembre 2016, lors de l’institution de la Journée mondiale des pauvres, organisée par Fratello. 

Un travail de mise à jour du vade-mecum Patrimoine immobilier des instituts religieux Cef - Corref - Moniales (2011) est à faire, avec une actualisation des possibilités d’accompagnement et de conseil. 

Rechercher

Nous contacter

Se connecter

Découvrir

les groupes de travail

Avenir des instituts avec une fin de la mission de l’institut

Pour donner suite à l’AG de Nov 2020, ce groupe de travail s’est constitué à la demande de quelques supérieurs.es majeurs.es répondant à des critères communs : Vieillissement des membres de l’Institut, diminution du nombre de membres, pas ou peu de renouvellement, difficultés pour assurer le gouvernement et le service d’animation et de l’économat, quelques membres plus jeunes à l’étranger et parfois dispersés.   Envisager un avenir alors que la fin de la mission d’un institut se profile et répondre à des questions fondamentales :  Quand ? comment ? Avec qui ? 

Des sessions ont été mises en place pour partager ses préoccupations, donner sens à cette étape, écoute de responsables déjà engagés dans ce questionnement,  connaître les procédures canoniques existantes.  

Il s’agit aussi d’identifier de nouveaux instruments juridiques : s’informer des expériences d’autres conférences, rechercher des procédures « collectives ». 

Avenir des instituts avec un centre de gravité passant dans les pays du Sud

Quel avenir à promouvoir pour des congrégations à dimension internationale dont la partie française diminue ? 

Un constat et des questions 

Beaucoup de congrégations diocésaines qui ont répondu à l’appel de Fidei donum en 1957, ont connu un développement nouveau avec l’accueil et l’agrégation de membres autochtones, y compris dans les instances de gouvernement provinciales et générales. « On n’est pas née internationale, mais on l’est devenue dans le souffle de Fidei donum et de Vatican II. » 

Devant la partie française qui diminue, quels défis relever ? Avec qui s’associer dans la réflexion ? 

Comment rester fidèle au charisme fondateur et assurer l’héritage à donner, mais aussi comment vivre le décentrement ? 

Comment participer au défi de la formation et comment permettre l’autonomie financière ? Comment reconnaître d’autres formes de gouvernance tout en gardant l’unité de la congrégation ? 

Un travail d’approfondissement est à faire pour clarifier les notions de fondation, charisme, culture et inculturation, patrimoine et transferts de fonds… Mais aussi le patrimoine lié à la maison mère, les archives historiques. 

Immobilier

Un groupe de travail s’est constitué en mars 2020 pour proposer d’accompagner une réflexion sur le devenir de l’immobilier congréganiste. Son objectif est d’actualiser le dossier Cef - Corref (2011), face aux nouvelles questions que posent notamment les fermetures, les dissolutions, les regroupements de communautés. L’immobilier est sujet à des sollicitations, des convoitises, des imprudences et aussi des dysfonctionnements (Rapport moral, AG 2020). Mais il peut être aussi au service de très belles initiatives portées par des associations et des projets répondant aux questions d’aujourd’hui, particulièrement dans l’accompagnement des personnes les plus fragiles. « Les vrais trésors de l’Église ce sont les pauvres, pas ses cathédrales », nous dit le pape François, le 13 novembre 2016, lors de l’institution de la Journée mondiale des pauvres, organisée par Fratello. 

Un travail de mise à jour du vade-mecum Patrimoine immobilier des instituts religieux Cef - Corref - Moniales (2011) est à faire, avec une actualisation des possibilités d’accompagnement et de conseil.