Salésiens

Lionel Touron et Emmanuel Petit s’engagent définitivement chez les Salésiens

PARTAGER

Partager

Salésiens

Lionel Touron et Emmanuel Petit s’engagent définitivement chez les Salésiens

Lionel Touron et Emmanuel Petit ont prononcé, chacun leur tour, jeudi 25 août, leur « profession de foi » d’engagement définitif comme salésien de Don Bosco. Le premier est envoyé en mission à Paris, dans le 20e arrondissement. Le second part en Guadeloupe. Pour les entourer, plus de 250 jeunes participants du CampoBosco 2022.

On n’a pas tous les jours l’occasion d’assister à une messe de profession solennelle d’un religieux ou d’une religieuse. Jeudi matin, le provincial des Salésiens de Don Bosco de France, Belgique-Sud et Maroc, le père Daniel Federspiel, a donc posé la question : « Qui a déjà assisté à un engagement comme celui-ci ? » Et de plaisanter sur la belle chemise blanche que les deux jeunes frères portaient pour l’occasion. « Pourquoi ? Parce que c’est aujourd’hui quelque chose de très important pour eux : dire la vie, ma vie, je la donne au Seigneur pour les jeunes à la manière de Don Bosco. »

Le Christ… et Mandela

« Pourquoi vous vous engagez ? », questionna un jeune. Et Lionel de citer Nelson Mandela : « L’éducation, c’est l’arme de la paix. » avant d’ajouter : « C’est pour vous, les jeunes, que je m’engage »

Diplômé d’une plus importante école de commerce française (l’ESSEC), Emmanuel a 38 ans. Il a travaillé dans le monde bancaire, notamment en Asie (Hong-Kong) avant de discerner que son véritable désir, était de mettre sa vie au service des jeunes, spécialement les plus pauvres. « Dans ma vocation salésienne de religieux, il y a la vie de foi… et la vie active en tant qu’éducateur. J’ai besoin des deux, de l’articulation entre les deux : la prière et le service. Ce qui unifie ma vie en tant que religieux, c’est quand ma vocation d’éducateur, je la vie dans une réalité d’Eglise. J’aime aider les jeunes à se découvrir eux-mêmes » (lire son portrait complet en cliquant ici). En ce mois de septembre 2022, Emmanuel rejoint la communauté salésienne de Guadeloupe, aux Abymes.

Lionel à l’AEPCR

Agé de 48 ans, Lionel est lui un pur produit de l’éducation populaire. Enfant de la banlieue parisienne, il a demandé le baptême à 24 ans, a quitté l’industrie pour travailler en milieu scolaire, dans des centres, en colo. C’est à Paris qu’il a désormais posé ses valises, s’occupant d’ados de 12 à 17 ans au sein de l’association salésienne du quartier, l’AEPCR : accompagnement à la scolarité, jeux, etc. « Je suis quelqu’un de discret… Le service humble, la vie communautaire et la présence discrète : voilà. »

Source : https://www.don-bosco.net/

PARTAGER

à découvrir aussi

Mounier CIASE

Une série d’entretiens en vidéo vous est proposée par la CORREF pour faire un point d’étape depuis la remise du Rapport de

CIASE MARGRON

Une série d’entretiens en vidéo vous est proposée par la CORREF pour faire un point d’étape depuis la remise du Rapport de

orientations trinitaires

Les religieuses trinitaires ont tenu leur chapitre générale cet été, un moment important pour une congrégation qui se rassemble et redéfinit ses