Des communautés religieuses françaises offrent du repos à des soeurs libanaises

PARTAGER

Des communautés religieuses françaises offrent du repos à des soeurs libanaises

PARTAGER

Partager

Des communautés religieuses françaises offrent du repos à des soeurs libanaises

Alors que le Liban continue de s’effondrer et que les pénuries en tout genre mettent en péril les missions les plus basiques, une rencontre à Rome, il y a quelques mois, a déclenché un élan solidaire pour permettre à des religieuses libanaises de se reposer en France. Pour certaines d’entre elles, l’heure du retour au Liban a déjà sonné !

Pannes d’électricité, pénurie de médicaments et de denrées de première nécessité, 80% de la population passé sous le seuil de pauvreté, la situation du Liban et des libanais s’enfoncent inextricablement sans réel espoir d’amélioration à court terme. Hôpitaux et établissements scolaires souffrent de ne plus pouvoir mener à bien leurs missions. Tout autant les religieuses qui y travaillent sont dans un état d’épuisement tel que sans l’aide extérieure, il serait difficile de tenir davantage. Au-delà de l’aspect matériel, c’est un réel ressourcement spirituel dont elles ont besoin.

Une rencontre providentielle

Début mai, les responsables de la CORREF en visite à Rome, ont eu la joie inattendue de rencontrer sœur Marie-Antoinette Saadé, présidente de l’ assemblée générale des supérieures majeures du Liban et supérieure de la congrégation des sœurs maronites de la Sainte Famille. Soeur Marie-Antoinette témoignait justement à Vatican News du chaos que connait le Liban et de la façon dont les communautés religieuses portent à bout de bras la population.

Partenariat et soutien

sœur Marie-Antoinette Saadé ©UISG

Avec elle, l’équipe de la CORREF a échangé sur les difficultés que traverse le pays ainsi que les congrégations religieuses et Sr Marie Antoinette a proposé un projet de partenariat et de soutien aux religieuses du Liban. Il s’agit de permettre aux religieuses du Liban de sortir du pays pendant un mois pour se reposer et se ressourcer en France. Elles sont accueillies gratuitement dans les congrégations qui ont accepté avec joie de le faire. L’Œuvre d’Orient qui soutient l’opération prend en charge leurs billets et autres démarches pour venir en France. Les congrégations françaises se sont engagées pour trois ans dans cette opération solidaire.

Des premières arrivées et premiers accueils

PARTAGER

à découvrir aussi

Récit d’une rare intensité et justesse, le quotidien d’une femme aux avant-postes de l’accompagnement des victimes et de la lutte contre les

Fin mars, le Pape François a publié le message pour cette journée intitulé. « Appelés à semer l’espérance et à construire la